• DaysHoursMins Secs

    Before 2016 Olympic Games

  • DaysHoursMins Secs

    Before 2016 Paralympic Games

Labels Grand INSEP

Le Japon de retour à l’INSEP

-A A +A

En cette belle journée printanière, l’INSEP a reçu le président de la Fédération Japonaise d’Escrime, M. Masashi Hoshino, accompagné de son secrétaire M. Mamoru Saita ainsi que de l’ancienne fleurettiste Mme Yuki Mori.

De passage à Paris à l’occasion de la Coupe du Monde d’escrime épée messieurs, Challenge sncf réseau la délégation, par l’intermédiaire de Franck Boidin, ancien escrimeur et entraineur national du fleuret français et actuellement entraineur de l’équipe nationale japonaise féminine de fleuret, a souhaité visité l’institut.

Pilotée par la Cellule des Relations Internationales et le Pôle Accueil, la visite a démarré par la zone nord avec la médiathèque, les salles dédiées à la scolarité ainsi qu’un court  arrêt au plateau recherche où le chercheur Giuseppe Rabita a présenté quelques aspects de son travail. La délégation a été impressionnée par le système de "thermo training room" qui sera très utile pour tous les athlètes français lors de leur préparation pour les JOP de Tokyo 2020. En effet, M. Hoshino a confirmé que les températures pouvaient régulièrement atteindre les 40 °C à l’ombre en août au Japon, avec un taux d’humidité extrêmement élevé.

 

La visite s’est poursuivie par une découverte du pôle médical avec 2 000 m² dédiés aux soins, à la rééducation et la réathlétisation ainsi que les dispositifs spécifiques mis à disposition des sportifs: balnéothérapie, IRM, scanner ou encore cryothérapie. La délégation s'est dite très impressionnée par la qualité des infrastructures mises en place.

La matinée s’est prolongée par une immersion au sein des installations sportives à l’heure où tous les athlètes sont à l’entrainement. Au complexe d’Oriola, les visiteurs ont échangé avec le responsable du pôle escrime, Stéphane Riboud. Ayant peu d’athlètes à l’entrainement en raison des compétitions extérieures,  Stéphane a pris le temps de leur faire une visite plus détaillée du pôle et de dialoguer avec eux.

 

 

Ravis de leur passage à l’INSEP, la délégation a pris le train après le déjeuner pour Strasbourg où il avait été prévu la visite de la nouvelle salle du club d’escrime de la ville.

Mais c'est sûr : le Japon, une fois de plus, envisage de venir très régulièrement bénéficier des formidables installations de notre institut !

 

Crédit photos INSEP

Nous suivre