• DaysHoursMins Secs

    Before 2016 Olympic Games

  • DaysHoursMins Secs

    Before 2016 Paralympic Games

Labels Grand INSEP

Projection paralympique 2018 : Bilan des championnats du Monde 2017

-A A +A

Projection JO 2018 : Bilan des championnats du Monde 2017 pour les épreuves inscrites au programme des JP 2018 organisés à Pyeongchang (KOR).

Une projection est un classement des nations réalisé au regard des résultats obtenus lors de la dernière édition des championnats du Monde de chaque sport pour chaque épreuve inscrite au programme des Jeux Paralympiques 2018. Les résultats sont pris en compte avec application des quotas (nombre de sportifs maximum, par comité national paralympique, autorisés à participer par épreuve aux JP 2018).

Les compétitions de référence prises en compte sont les championnats du Monde 2017.

Le programme paralympique propose 80 épreuves, soit 8 épreuves supplémentaires par rapport à Sotchi, réparties en 6 disciplines. Les nouvelles épreuves ont été ajoutées en snowboard (4 féminines, 4 masculines).

Sports de glace : curling fauteuil, hockey sur luge,

Sports de neige : para-biathlon, para-ski alpin, para-ski de fond, para-snowboard

En ce début de saison 2017/2018 qui annonce les coupes du Monde qui vont précéder les Jeux Paralympiques de Pyeonchong, voici le point sur les championnats du Monde 2017 dans le tableau complet en fin d'article (classement et résultats par continent, pays, sport, épreuve, genre d'épreuves et sportifs).

Projection 2018 (quelques extraits, voir le tableau complet en fin d'article)

Répartition des médailles par continent :

L'Europe domine en sports paralympiques d'hiver. Le continent européen a remporté 75% des médailles possibles lors des championnats du Monde qui se sont déroulés en 2017.

Le Top 10 de la projection sans la Russie (exclue sauf en curling) :

L’Ukraine occupe la 1ère place avec 47 médailles dont 19 titres. L'absence des sportifs russes dans les compétitions (exception faite du curling) est l'une des raisons qui propulsent l'Ukraine de la 4ème place aux JP 2014 à la 1ère place aux championnats du Monde 2017. Elle est suivie de la France, deuxième, avec un nombre de titres mondiaux égal à celui des Canadiens. Les pays suivants sont très proches de la France en termes de nombre de médailles. L’Allemagne, avec 28 médailles et un seul titre de différence avec la France, est un concurrent redoutable, avec le Canada et les Etats-Unis. Les résultats des pays classés de 2 à 5 sont très serrés. Le retour des athlètes russes dans les coupes du Monde en cette fin 2017 et l'éventualité pour eux de participer, sous bannière neutre, aux JP de Pyeongchang en ski alpin, biathlon, ski de fond et snowboard, risque de rebattre les cartes pour le classement des nations. La décison devrait être prise fin janvier 2018 par l'IPC. Pour rappel, à Sotchi, les russes avaient été médaillés dans 5 sports sur 6 (sauf snowboard) en totalisant 80 médailes dont 30 titres.

A l'exception de la Russie (1ère en 2014), les quatre nations suivantes sont les mêmes qu'aux derniers Jeux (ordre différent). Les surprises proviennent des Etats-Unis et des Pays-Bas qui se hissent dans le Top 6 au détriment de la Slovaquie et du Japon.

Répartition des médailles par discipline pour les pays du Top 10 :

Aucun pays du Top 10 n'a remporté de médaille en curling (Or : Norvège, argent : Russie, bronze : Grande-Bretagne).

L'Ukraine est allée chercher ses médailles dans deux disciplines : en biathlon et en ski de fond. Les podiums des biathlètes "déficient visuel" représentent 48% des médailles obtenues en biathlon notamment par Anatolii Kovalevskyi, Oksana Shyshkova et Olga Prylutska (3 médailles chacun), En épreuves "debout", 5 biathlètes ont décroché des médailles, notamment Liudmyla Liashenko médaillée d'or en 12.5 km individuel et d'argent en 10 km. Enfin, Taras Rad revient aves trois médailles d'argent en épreuves "assis". En ski de fond (22 médailles dont 10 titres), là encore on retrouve des multimédaillés notamment  Maksym Yarovyi (3 en épreuves "assis"), Ihor Reptyukh et Oleksandra Kononova (2 chacun en épreuves "debout").

La France a été médaillée dans 4 des 6 sports qui seront présents à Pyeongchang (sauf hockey et curling). 5ème à Sotchi avec 12 médailles dont 5 titres paralympiques, la France occupe la 2ème place dans une hiérarchie peu stabilisée. En ski alpin, la France se classe 2ème derrière l'Allemagne, deux skieurs se partagent les 8 médailles (dont 5 titres) en épreuves "debout" : Marie Bochet et Arthur Bauchet. Le biathlète Benjamin Daviet a gagné 3 des 4 médailles françaises de la discipline. En snowbaord, Cécile Hernandez-Cervellon et Maxime Montaggioni se répartissent les médailles.

Les Etats-Unis sont les seuls du Top 10 à être montés sur les podiums dans 5 disciplines (sauf curling). Aux JP 2014, les américains avaient été médaillés dans les mêmes sports à l'exception du biathlon, nouvellement recompensé en 2017 avec un titre mondial en 6km assis féminin et une 3ème place en 12.5 km individuel assis obtenus par la biathlète Oksana Masters.

Les Pays-Bas n'avaient remporté qu'une seule médaille lors des Jeux 2014, un titre en snowboard. Aux championnats du Monde 2017, avec 6 médailles dont 4 titres sur les 10 épreuves inscrites au programme du snowboard, les néerlandais se sont classés 1ère nation de la discipline devant les Etats-Unis, la Finlande et la France. En ski alpin, avec 6 médailles dont 3 médailles d'or, les Pays-Bas sont 6ème derrière l'Allemagne (14 médailles dont 5 en or), la France (8 dont 5 en or), le Canada (11 dont 4 en or), l'Autriche (10 dont 4 en or) et la Slovaquie (9 dont 4 en or).

Les multi-médaillés 2017 (extrait):

25 sportifs ont été multimédaillés en 2017 dont 5 ont remporté de l'or dans 4 épreuves différentes. Parmi eux on retrouve trois femmes et deux hommes.

L'ukrainienne Liudmyla Liashenko arrive 1ère au nombre total de médailles et de titres obtenus en 2017. Elle a la particularité d'avoir obtenu ses titres paralympiques dans deux sports, le biathlon (2) et le ski de fond (2). A la deuxième place, deux skieurs "alpin" : la slovaque Henrieta Farkasova et le canadien Mac Marsoux ainsi que deux biathlètes et fondeurs, l'américaine Oksana Masters et l'ukrainien Maksym Yarovyi, qui sont montés cinq fois sur les podiums et 4 fois sur la plus haute marche.

 

 

Les sportifs français sélectionnés par le CPSF pour les JP 2018 au 12/12/2017:

 

Tableau dynamique complet de la projection

Nous suivre