• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'hiver 2018

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'hiver 2018

L’impact des soins bucco-dentaires sur la performance

-A A +A

Et si c’était les dents ? L’athlète de haut niveau n’y pense pas forcément, mais un problème dentaire peut engendrer de lourdes conséquences sur ses résultats. D’où l’importance de ne pas négliger ce point crucial. Éléments de réponses avec le docteur Lucile Goupy. La mission de l’équipe du cabinet dentaire de l’INSEP s’inscrit dans le suivi médical réglementaire. Retour sur ce dispositif avec le docteur Ilhem Hachani.

 

Sport de haut niveau et santé bucco-dentaire
Par le docteur Lucile Goupy

En quoi le sportif de haut niveau est-il une personne à risque bucco-dentaire ? 

Le sportif de haut niveau est une personne à risque buccodentaire pour deux raisons principales. D’une part, ses habitudes alimentaires augmentent significativement le risque de lésions carieuses et d’érosions dentaires. D’autre part, du fait de l’intensité de la pratique, les coups reçus, les chocs, les chutes sont très souvent la cause de traumatismes au niveau des dents, des lèvres et des tissus mous de la sphère buccale. Seul un protège-dents fait sur mesure – appelé aussi protection intrabuccale (PIB) – permet d’assurer une protection efficace. De plus, la prise de rendezvous chez un chirurgien-dentiste est rendue difficile de par la densité et le rythme des entraînements, des stages et des compétitions. 

 

Quels sont les sports les plus à risque notamment pour de possibles fractures dentaires ? 

Nous avons observé que les sports les plus à risque sont surtout les sports d’équipe comme le basket, le hockey sur gazon, le handball, et bien évidemment les sports de contact c’est-à-dire le judo ou la boxe. Les traumatismes dentaires sont de différents types : les fractures dentaires avec atteinte ou non de la pulpe, et des traumatismes des tissus de soutien de la dent (os, gencive) ce qui comprend les expulsions de dents, les luxations et les fractures de l’alvéole dentaire. Le sportif ne doit pas sousestimer les chocs, même anodins. Ils peuvent entraîner des fêlures qui sont des microcraquelures de l’émail dentaire. Répétées, elles peuvent avoir un impact sur la santé de la pulpe : la dent peut perdre sa vitalité et changer de teinte. L’expulsion dentaire reste la seule vraie urgence pour laquelle le patient doit consulter dans les 20 minutes (60 minutes maximum) après le traumatisme. Mais quel que soit le type de traumatisme, il convient d’appeler et de consulter au plus tôt son chirurgien- dentiste pour les soins d’urgence, et faire établir un certificat médical initial de traumatisme. Celui-ci complétera le certificat d’accident établi sur le lieu de compétition notamment pour le dossier d’assurance.

 

Comment s’en protéger ?

Encore une fois, le seul moyen efficace de prévenir les conséquences de ces traumas est le port d’un protège-dents, fait sur mesure au cabinet dentaire. Cette fabrication personnalisée est très importante pour être efficace et protéger au mieux le sportif.

 

Vous nous avez parlé d’érosion dentaire, qu’est-ce que c’est ? Comment l’éviter ?

L’érosion s’apparente à des usures au niveau des dents. Cela se vérifie lorsque l’on ressent une cuvette sur le dessus des dents du fond, ou encore lorsque l’intérieur des dents paraît plus lisse. Chez le sportif en particulier, ces lésions peuvent être d’origine : 

  • ƒƒextrinsèque avec la consommation d’aliments (l’exemple le plus courant étant le citron) ou de boissons acides avec les boissons de l’effort type Gatorade® ;
  • ƒintrinsèque (vomissements provoqués parfois pour des régimes ou régurgitations gastro-oesophagiennes qui nécessitent la consultation du médecin).

Éviter ces lésions, c’est privilégier la consommation d’eau, de lait, lors des entraînements et de la récupération. Des lésions d’usure situées au niveau cervical des dents (c’està- dire sur la partie proche de la gencive) peuvent aussi être remarquées. Elles sont souvent consécutives d’un brossage non adapté avec une brosse à dents dure. Stopper le phénomène d’érosion dentaire, c’est utiliser une brosse à dents souple et apprendre la bonne technique de brossage avec son dentiste.

Lire l'intégralité de l'article dans RéflexionSport #13

Nous suivre