• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'hiver 2018

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'hiver 2018

Labels Grand INSEP

Portrait de Jackson RICHARDSON - série Champions de France

-A A +A

Le portrait de Jackson RICHARDSON (Handball) dans la série Champions de France

Site dédié à la série: www.seriechampionsdefrance.com

Raconté par Lucien JEAN-BAPTISTE: Né en 1964, Lucien Jean-Baptiste passe une grande partie de sa jeunesse en Martinique, qu’il quitte finalement pour aller vivre à Paris et suivre le cours Florent. Il double en français de nombreux acteurs de films américains, comme Chris Rock, Don Cheadle, ou encore Will Smith. Il réalise un premier long-métrage, La première étoile, qui rencontre un grand succès public ainsi qu’en festival. Il sort en 2012, 30° couleur, sur le récit croisé de la diaspora antillaise.

 

Joueur de handball d’origine réunionnaise, Jackson Richardson a porté plus de 400 fois le maillot de l’équipe de France, dont il fut l’emblématique capitaine. Né le 14 juin 1969 à Saint-Pierre, il est repéré à la fin des années 1980 lors d’une tournée dans l’océan Indien par Daniel Constantini. Évoluant en seconde division au début de sa carrière à Paris-Asnières, Jackson Richardson participe dès 1990 à son premier championnat du monde en Tchécoslovaquie. À 21 ans, il constitue la révélation du tournoi et reçoit le prix honorifique de meilleur joueur. Transféré, il remporte ensuite à deux reprises pour l’OM-Vitrolles le championnat et la Coupe de France, ainsi que l’édition 1993 de la Coupe des coupes de handball.

La légende de Jackson Richardson naît avec l’épopée de l’équipe des « Barjots », avec laquelle il obtient d’abord la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992, puis celle d’argent deux ans plus tard au championnat du monde en Suède. Il conduit les Bleus au titre suprême lors du championnat du monde de 1995 en Islande, faisant de ce groupe la première équipe française de sport collectif à conquérir un tel titre. La Fédération internationale de handball lui décerne la même année la distinction de meilleur joueur international.

Il évolue ensuite, de 1997 à 2000, au club allemand de Grosswallstadt avec lequel il remporte lors de sa dernière saison la Coupe d’Europe des villes. Chef de file de la génération de l’affirmation du handball français, il accompagne également la suivante, celle des « Costauds », sur la route d’un nouveau succès lors du mondial 2001 organisé en France. En quart de finale contre l’Allemagne, c’est à lui que l’on doit notamment dans les ultimes instants un but décisif synonyme de prolongation. En club, Jackson Richardson remporte la même année la Ligue des champions avec l’équipe espagnole de Pampelune. Revenu dans l’Hexagone en 2005 à Chambéry, il prend sa retraite à l’âge de 40 ans après quelques matchs au profit du Rhein-Neckar Löwen, et demeure l’un des plus grands champions français originaires de l’île de la Réunion.

  • Livre sur le sportif : Jack l'inventeur, de Jackson Richardson et Laurent Moisset, Zinédine Zidane (Préface), 2007

Site internet :

Nous suivre