• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'hiver 2018

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'hiver 2018

Processus d'Optimisation de la Performance

-A A +A

Processus d'Optimisation de la performance des sportifs haut niveau "médaillables" et de leur encadrement (MOP)

Définition :

Processus d’analyse stratégique et de mise en œuvre opérationnelle d’interventions pour l’optimisation des performances des SHN « potentiel Or » ou « médaillables »

pour les jeux Olympiques et Paralympiques de Rio

Objectif :

  • Nécessité d’une analyse juste/pertinente de la performance des sportifs de haut niveau « potentiels Or » ou « médaillables » afin d’en déterminer, avec les directions techniques nationales des fédérations sportives, les conditions d’optimisation de cette performance.
  • Priorisation des SHN « potentiel Or Olympique et Paralympique ».
  • Nécessité de soutenir les fédérations sportives, à partir de l’existant et pour celles qui ne le feraient pas encore,vers une analyse globale de la performance.
  • Mise en place claire et cohérente, pour chaque SHN, « potentiel Or » ou « médaillables », suivi par ce processus, d’un chemin/parcours qui déterminera les conditions d’accès à la médaille Olympique et Paralympique.

Méthode et les moyens :

Il est mis en place, sous la responsabilité et le pilotage de Florian ROUSSEAU,  un processus comprenant 3 phases :

 

1. Une phase d’analyse stratégique de la performance du sportif « potentiel Or » ou « médaillables » et de leur encadrement constituée de 3 composantes :

  • La direction technique nationale, par une prise de contact avec l’entraineur et/ou le référent « optimisation de la performance » de la fédération sportive.
  • La MOP représentée par le référent de la discipline sportive.
  • Un (ou des) expert(s).

Cette phase s’appuie, en tant que de besoins, sur 4 cellules :

  • « Analyse qualitative », cellule composée d’experts scientifiques et/ou issus des 4 unités thématiques. Elle est pilotée par Yann Le MEUR (département de la recherche).
  • « Analyse quantitative », via une cellule DATA: un outil de traitement statistique, d’analyse prédictive des trajectoires et des résultats, de modélisation de la performance et de traitement des données piloté par Adrien Sedeaud (IRMES)
  • « Suivi socioprofessionnel », cellule créé pour répondre à la demande du Secrétaire d’Etat, pilotée par Marc ITEMAN (DOFER/DPS).
  • « Capitalisation, mutualisation et vulgarisation des connaissances et des expériences », cellule pilotée par Patrick ROULT (DPS).

Cette phase est engagée, soit à la demande du staff d’une fédération sportive pour un sportif « potentiel or » et/ou pour un « médaillable » et/ou son encadrement, soit à l’occasion d’une rencontre organisée par la MOP avec une direction technique nationale.

Cette phase permet surtout de faire le point sur l’avancement du SHN dans sa préparation Olympique ou Paralympique et d’identifier par l’entraineur, les besoins d’accompagnement  jusqu’à Rio 2016 mais aussi de faire émerger, si besoin, d’autres sources d’amélioration.

Enfin, cette phase débouche sur des solutions opérationnelles et une sollicitation de l’une ou de plusieurs unités thématiques (modalités de fonctionnement explicités ci-dessous).

Florian ROUSSEAU réunit, à chaque demande, de façon souple et réactive, les membres de cette phase.

 

2. Une phase de mise en œuvre d’intervention d’une ou plusieurs unités thématiques dans l’un des 4 domaines suivants :

  • L’aide méthodologique à la performance, la préparation physique et la réathlétisation.
  • L’innovation technologique.
  • La stratégie nutritionnelle.
  • Les aspects psychologiques de la performance et l’accompagnement.

Chaque unité dispose des ressources de la Direction de la Performance Sportive de l’INSEP, des ressources du Grand INSEP et de ressources externes (à développer) pour conduire son action.

 

3. Une phase d’évaluation et de réajustement du processus

L’évaluation sera le fruit, de façon permanente et quotidienne, de retours et/ou de satisfactions de la part de tous les acteurs de la performance. Cette phase est coordonnée par le référent de la MOP.

 

 

 

Nous suivre