• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'hiver 2018

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'hiver 2018

Labels Grand INSEP

Retour sur les voeux 2017 du Directeur Général

-A A +A

Le mardi 10 janvier 2017, le Directeur Général, Jean-Pierre de VINCENZI, avait convié tous les personnels, les responsables des pôles France, le pôle haut niveau du CNOSF, l'association Athlètes & Partenaires, le partenaire du Contrat Public - Privé (Sport Partenariat) et la Revue EPS.

--

 

Crédit photos: INSEP

L'année 2016 pour l'INSEP et l’ensemble du sport français, c'était le rendez-vous avec les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été, échéance préparée par tous les acteurs. Une large partie des médailles obtenues à Rio l'ont été avec la contribution des personnes présentes dans la salle et ces vœux sont une fois de plus l'occasion de témoigner toute la gratitude pour le travail effectué.

Ces Jeux se sont terminés sur un bilan très positif. Le sport français avait envoyé à Rio sa plus importante délégation d’après-guerre pour ces Jeux (403 sportives et sportifs), et il peut à présent communiquer sur un autre record - celui du nombre de médailles remportées: 5ème ex aequo avec l’Allemagne en nombre de médailles, mais la France a atteint la 7ème place du classement final des nations avec 42 médailles dont 10 en or, 18 en argent, 14 en bronze. Sur ces 42 médailles, 21 sont issues de sportives et sportifs qui se sont entrainés à l’INSEP et 86% des médaillés ont bénéficié d’un accompagnement à la performance au travers de l’INSEP et des centres du Grand INSEP.

Devant de tels résultats, on peut difficilement faire autre chose que de s’associer aux louanges collectives. Ces athlètes ont honoré notre devise O3 : Objectif Or Olympique et Paralympique. Il convient de ne pas faire preuve d’un optimisme béat car le haut niveau exige de se remettre sans cesse en question, afin de conserver intacts la ténacité et l'esprit de performance: 2017 première année de préparation de la nouvelle olympiade d'été doit recueillir cette énergie !

Il nous faut désormais déjà préparer Tokyo 2020, en passant par Pyeongchang en 2018. Les sportifves et sportifs français devront transformer le bronze et l'argent en or, et ce, grâce à la culture de l'excellence, mais aussi grâce à l’aide d’une organisation du sport de haute performance capable d’anticiper et de proposer un traitement adéquats. En évoquant cela, on pense naturellement à la candidature de Paris à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques en 2024, et aux conséquences que le sport français devra assumer des résultats sportifs dignent de notre ambition, si nous sommes les heureux élus. Ainsi, comment préparer au mieux la « génération 2024 », comment faire de ces jeux, , un véritable succès au niveau des résultats sportifs?

En tout cas, les JOP de Tokyo feront figure d’étape test pour Paris 2024. Au-delà de la réussite organisationnelle, les résultats de la délégation française feront office de « test event » pour 2024 afin de faire fructifier le "home advantage".

--

 

Crédit photos: INSEP

A ce titre, l'INSEP a travaillé depuis 2013, après le dimensionnement du patrimoine immobilier entre 2006 et 2012, j’ai pris toutes les décisions pour dimensionner le patrimoine stratégique, organisationnel, financier et humain de l’établissement. Au sein de cette stratégie, l’INSEP doit être apte à répondre au mieux à l’accompagnement des fédérations olympiques et paralympiques sur le secteur ultime du cheminement du sport de haut niveau, constitué de la haute performance.

L’ambition du projet d’établissement nommé O3, sur la période 2014-2024, pour un INSEP qui n’avait jamais eu de projet, est en cela lisible, et en soutien à toutes nos actions qui ont donc pour cible 2024. Une vision pertinente et stable à dix ans permet de dépasser le court terme même si pour assoir l'ensemble des réalisations, il faudra faire preuve de convictions appuyées.

Pour cela, dès 2016 dans la quête de performance de l'institut, une réorganisation des entités au sein de l'INSEP a été réalisée. Ce projet a pu être mené à bien grâce à l'effort et à l'investissement de chacune et de chacun des collaborateurs convaincus de la plus-value liée à une rationalisation par pôle d'activités. A ce titre, il nous reste à mettre sur pied un dernier pôle, acté par le Conseil d’Administration du 7 juillet 2016, celui d’un pôle accueil unique permettant un positionnement « client » plus adapté, plus serein et plus efficace qui doit être effectif dès la rentrée 2017. La mise en place des pôles d’activités doit stimuler la cohérence, la transversalité et la responsabilisation clairement recherchées qui nous font défaut dans certains cas et nous pénalisent dans la performance et l’efficience.

Il conviendra de continuer à faire évoluer au fil des années le projet d’établissement O3. C'est ce denier qui assoit la légitimité des actions et permet de les suivre et de les évaluer. Chaque collaborateur doit faire preuve d'un fort degré d’initiatives, favorisé par un management délégataire. Tout ceci doit rester dans un cadre cohérent et défini, porté par une identification lisible des projets. Un suivi du projet d'établissement sera ainsi organisé en 2017 autour des projets identifiés et structurés (modèle économique, bénéfices, calendrier, acteurs,...).

Enfin, on peut se réjouir aussi des relations apaisées que nous avons avec notre partenaire du Contrat Public-Privé, avec qui nous sommes liés contractuellement encore 21 années. On ne peut que se réjouir de vivre dans un climat constructif et respectueux favorisant la performance dans le cadre des missions à honorer.

Pour terminer, l'INSEP et son Directeur Général portent un seul voeu pour cette nouvelle année, celui de faire de Paris, 100 ans après, une nouvelle fois la ville organisatrice des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Ainsi, l’ensemble du sport français et de ses acteurs seront portés dans un élan dynamique avec une obligation de résultats. C’est cela dont la France a besoin pour que le sport devienne un enjeu national et cela au sein d’une organisation à optimiser où les compétences sont à réunir.

--

Voeux 2017 de Jean-Pierre de Vincenzi... par INSEP_TV

Nous suivre